Nouvelles


Aurélie

aurélie texte 1Félicitations à Aurélie pour l’article paru dans ParisMatch

 

Vivrematch/ beauté 98PARIS MATCH DU 28 avril au 3 mai 2016

 

 

Noir c’est noir

Un massage Black Out chez Sereniss ? PA R belen ucros

Se priver d’un sens pour partir à la rencontre des autres, c’est tout le propos du massageBlack Out mis au point par Aurélie, massothérapeute indépendante. Dans son petit cabinet installé au sous-sol d’une maison de maître à Schaerbeek, elle reçoit ceux en quête de sens pour une petite parenthèse obscure mais lumineuse.

pas de parasites

C’est en découvrant le Spa dans le Noir, lancé à Paris en 2011, qu’Aurélie trouve sa voie. Formée depuis quatre ans aux différentes techniques de massage, la jeune femme est tout de suite emballée par le concept. D’accord, elle n’est pas non-voyante comme c’est le cas de la plupart des masseurs du spa à Paris. Mais plongés dans l’obscurité la plus totale,tous les chats sont gris, non ? « Le noir permet de mieux ressentir les choses », observe Aurélie. « Il n’y a pas de parasites visuels qui viennent court-circuiter le lâcher-prise. La personne qui reçoit le massage est à la fois plus centrée sur ses sensations mais aussi plus détendue parce que sa nudité et ses complexes ne sont pas exposés aux regards. De mon côté, je suis beaucoup plus concentrée. Mes doigts ont développé une acuité qui me permet de ressentir des choses que je ne pourrais pas percevoir à l’oeil nu. »

Le massage en lui-même est un massage relaxant et sensitif aux huiles essentielles qui vise

une relaxation physique et psychique. Il alterne des manoeuvres profondes, qui travaillent sur la décontraction musculaire, et des mouvements très doux, très légers, comme des effleurages, qui viennent réveiller toutes les terminaisons nerveuses. « Le toucher est un besoin essentiel, au même titre que boire et manger. C’est vital. Privées de contact physique, les personnes seules peuvent se sentir très malheureuses, comme mortes-vivantes dans leur corps.

C’est pour cette raison que j’ai souhaité apporter un côté plus tendre dans mon massage », confie Aurélie.

A fleur de peau

Dans une cabine douillette et intimiste aménagée avec goût, une semi-pénombre bienveillante juste éclairée de quelques bougies permet de se déshabiller en toute sécurité avant de s’allonger sur la table de massage. Aurélie plonge la pièce dans l’obscurité la plus totale. J’ai beau écarquiller les yeux, je ne vois absolument rien ! Avant de commencer le massage, elle me fait sentir quatre mélanges d’huiles essentielles pour choisir celui qui me correspond le plus : paisant,

énergisant, purifiant ou gourmand.

« Je propose à chaque personne de se laisser guider par son instinct et son odorat. Notre corps sait mieux que quiconque ce dont il a besoin. » Je me laisse bercer par ses mains fortes et douces à la fois. Chaque cm2 de mon corps est sollicité. C’est à la fois un massage à fleur de peau et un massage en profondeur qui amène une détente absolue. « Je considère le massage comme un rendezvous qu’on se fixe avec soi-même. A un moment, c’est important de se dire “j’existe, je suis là, je ne pense plus à rien, je pense à moi…” C’est quelque chose qu’on a du mal à faire soi-même », conclut Aurélie. N

Jean Wansar

SurJean Wansar

  •